Airbus se visite en français

A320 au décollage. Crédit photo Airbus

A320 au décollage. Crédit photo Airbus

On l’appelle le 105ème quartier de Hambourg (Stadtteile), tellement c’est une ville dans la ville. Et, pour beaucoup, il est plus mystérieux et inaccessible alors qu’il se visite. Il s’agit en fait d’Airbus, le plus gros employeur privé de la ville. Les employés qui habitent au nord de l’Elbe moquent leur collègue du sud, de l’Altes Land: « Au sud, c’est A und A ». Autrement dit, un fois passé ce fichu tunnel ou bien embarqué sur la ligne de ferry n°68 qui débouche sur un ponton privé, ce n’est plus que Apfel et Airbus. Apfel en référence aux pommiers qui couvrent les champs autour de Jork, Cranz et des autres villages. A und A ? Uniquement des pommes et des Airbus au sud de l’Elbe… Fierté que d’ignorer le Hafen (port) et les activités portuaires, premier secteur économique de la ville. Mais, retenons-le, le leader mondial de l’aéronautique reste et restera le premier employeur privé de la ville…

Un port, des pommes et des Airbus

Et le site Airbus d’Hambourg, Finkenwerder plus précisément, est le 3ème dans le monde destiné à la construction aéronautique après ceux de Seattle et de Toulouse. Seattle, le siège de Boeing… Les appareils du concurrent ne sont pas forcément les bienvenus sur la piste privée, rallongée au milieu des années 2000 pour accueillir le super-jumbo A380. Un jumbo B747 a néanmoins un jour échoué sur la piste. LE pilote s’était trompé de piste avec celle de Fuhlsbüttel, même orientation, juste décalé de quelques kilomètres en latéral et en allonge… Quant au CO-pilote, chacun sait qu’il n’y qu’UN pilote dans les avions commerciaux… A cette époque, la piste était encore courte. Pour repartir, le B747 a dû déposer passager et bagages, ne laisser dans les réservoirs que le minimum de carburant. Et, comme cela ne suffisait pas, les sièges passagers ont dû être démontés. Cela tombe bien, l’une des spécialités du site, est l’aménagement intérieur des cabines.

Boeing, s’abstenir

Mais, ce sont bien vers des Airbus que se ruent des milliers de visiteurs chaque année: encore en morceaux (« On dit section, Papa», glisse un jeune visiteur à son père) ou entier, avec ou sans moteur, peint ou dans leur dégradé de vert…. Ne posez pas la question sur l’origine des différences de vert, c’est la plus couramment posée. A croire que les visiteurs se passent le mot… Allez chercher la réponse sur Internet avant la visite… D’avion, on en voit des petits (A319, A320 et A321) et le super-jumbo A380 (entier ou en morceaux, mais quels morceaux !). En deux heures et demi de visite, on plonge dans cet univers si particulier qui sent à la fois l’utile de coupe, l’ouverture au monde et l’avance technologique… On y plonge, on y jette son regard, mais on ne touche qu’avec les yeux… même si le train d’atterrissage tout neuf est à portée de main….

Comment réserver ?

Les visites se déroulent du lundi au samedi. L’horaire de la visite est celui du départ effectif du bus. Si vous êtes amateur des 10 minutes académiques (tendance germanophone), prévoir d’être présent avec passeport ou Personalausweiss 30 minutes avant. Pour les adeptes du quart d’heure (parisien, toulousain, …), veuillez à prendre vos dispositions… et vos papiers.

Une astuce: tant qu’aucune réservation n’est faite sur un créneau de visite, la langue de cette visite n’est pas encore fixée. Il faut être débrouillard pour sélectionner la langue française. En effet, le premier choix de langue ne propose que l’anglais et … l’allemand. Sélectionner l’anglais, cela limitera les dégâts … Dans l’écran suivant, par défaut, l’option « Book as an exclusive group » est sélectionné. A moins que voue ne soyez un groupe de 25 personnes, vous pouvez désélectionner l’option.

Et c’est à cet endroit stratégique, une fois le nombre de visiteur sélectionné, que l’on peut enfin choisir le français…

Au fait, l’adresse du site pour avoir un avant-goût et réserver : https://werksfuehrung.de/en/english/ . Dernier conseil : une fois passé le bouton « Neukunden » (nouveau client), tout se fait en anglais. A la date de bouclage de cet article, il reste des visites possibles en français pour le mois de juillet, dont le week-end du 14 juillet (jeudi 14 juillet et samedi 16 juillet).

 

2 réflexions au sujet de « Airbus se visite en français »

    • Visite du 1/7 à 12:50: il reste des places
      4/7: complet
      Jeudi 14/7 à 16:10: il est encore possible de demander la visite en français. Idem pour le samedi 16/7 à 9:30 et 16:10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *