La nouvelle coalition se met en place

Suite aux élections de février dernier, le SPD et les Verts ont présenté mercredi 8 avril leur contrat de coalition dans le cadre de la Deichtorhallen.

Epais de 115 pages, il est intitulé « Nous créons ensemble un Hambourg moderne.» Katharina Fegebank (leader des Verts de Hambourg) et Olaf Scholz (SPD, maire sortant) ont détaillé leur accord dans le cadre de la politique de transport, de l’environnement ainsi que de la formation, des finances et de l’accueil des réfugiés. A noter que le sénat de Hambourg, sorte de gouvernement de la ville-état, passe de 10 à 11 sénateurs. Deux membres du SPD quittent cette assemblée; trois membres des Grüne la rejoignent. Katharina Fegebank devient sénatrice en charge des sciences, de la recherche et de la parité en plus de son rôle de vice-maire. Jens Kerstan, ancien chef de la section des Verts, devient ministre pour l’énergie et l’environnement. Till Steffen est le troisième Grüne de ce gouvernement. Déjà ministre de la justice dans le cadre de la coalition Noire-Verte (CDU & Grüne) jusqu’en 2010, il revient à sa tête dans le cadre d’une nouvelle coalition. Ces aménagements n’ont pas été faciles d’après Scholz car, comme le dit le dicton, on ne change pas une équipe qui gagne et il a été difficile au SPD de libérer des sièges pour ses nouveaux partenaires.

L’alliance gouvernementale n’est pas encore définitivement scellée. Elle doit encore être validée par une assemblée du parti écologique prévue le 14 avril et un congrès du parti du SPD le 12 avril. Alors seulement Olaf Scholz sera confirmé maire de Hambourg à la tête de cette coalition Rouge-Verte.

Illustration : Kerstan, Fegebank, Scholz et Dressel (de gauche à droite.). Photo : dpa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.