Offre de stage

Ter_Hell_Co._GmbHDepuis plus de 100 ans, nous sommes actifs sur tous les continents comme société de distribution et de négoce opérant au niveau mondial et dont le siège social est situé à Hambourg. Nous fabriquons des produits chimiques pour l’industrie et le commerce ainsi que des matières premières naturelles et des matières plastiques. Le succès de notre entreprise de tradition repose sur d’excellents partenariats à long terme avec nos clients et fournisseurs. Notre société est en expansion sur le marché paneuropéen. C’est donc pour cela que nous proposons un poste de stagiaire commercial. En savoir plus ici

Pharmacie: le hambourgeois Evotec recrute à Toulouse

Photo Patrick Allard / RéA

Photo Patrick Allard / RéA

L’allemand a repris hier 208 des 610 salariés du centre de recherche.
Il recrutera 20 chercheurs cette année.

L’allemand Evotec, qui a repris hier le centre de recherche du groupe pharmaceutique Sanofi à Toulouse, prévoit d’embaucher « une vingtaine de scientifiques supplémentaires cette année », selon son président, Werner Lanthaler. Cette entreprise de recherche pour les groupes pharmaceutiques, basée à Hambourg, reprend 208 salariés sur

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/

Quand les armateurs partagent leurs conteneurs

Dix-huit mois après sa création, Avantida exporte son application de réutilisation de conteneur en Allemagne. Les opérateurs de transport qui véhiculent des conteneurs au départ et à destination des ports de Hambourg et de Brême peuvent désormais demander une réutilisation des conteneurs via reUse. Avantida entend réutiliser pas moins de … Lire la suite sur http://www.informaticien.be

Une interview anti-JO de Nicole Vrenegor

comitc3a9-anti-olympique-hambourg-2024Hambourg a été désigné en mars dernier par le Comité Olympique Allemand (DOSB) pour porter la candidature fédérale aux JO de 2024. Ce projet olympique prévoit notamment le réaménagement du quartier portuaire de Kleiner Grasbrook. Néanmoins, la montée en puissance des opposants à la candidature allemande pour l’organisation des Jeux d’été de 2024 pourrait venir enrayé cette dynamique et perturber ainsi les plans des autorités locales. Diplômée en Sciences Politiques, Nicole Vrenegor est une membre active du mouvement citoyen NOlympia Hamburg et s’occupe notamment de la gestion de deux sites internet accessibles ici et là. Continuer la lecture

Offre de stage à l’Institut français de Hambourg

L’Institut français de Hambourg, intégré au réseau de l’Institut français d’Allemagne, est la représentation officielle de la France à Hambourg et a pour mission de promouvoir la culture et la langue françaises; il propose au public des activités culturelles et artistiques, des cours de français, des projets linguistiques et une médiathèque. Le bureau de la coopération linguistique et éducative est plus spécifiquement chargé des actions en direction des publics scolaires (enseignants, élèves, assistants de langue) et du lien avec les autorités scolaires. Il a compétence pour les Länder de Hambourg, du Schleswig-Holstein et du Mecklembourg-Poméranie Occidentale. Il propose des formations, soutient le travail des sections bilingues, est en charge des certifications et de plusieurs projets linguistiques et culturels.

L’institut propose un stage pour la période de septembre à décembre 2015 En savoir plus ici

Un Boeing d’Air Berlin bloque l’aéroport

B737L’aéroport de Hambourg a été bloqué hier matin par un Boeing 737 d’Air Berlin. Quelques instants avant de décoller, l’avion à destination de Stuttgart a été incapable de bouger. Les passagers ont été évacués par des passerelles mobiles et l’avion tracté vers une position de parking.

En savoir plus sur www.crash-aerien.aero

RUGBY SOUS-MARIN – A mi-chemin entre le rugby et le hockey subaquatique

Porter le ballon dans l’en-but adverse, c’est le principe du rugby… Quand des passionnées d’apnée et de piscine reprennent ce principe, un nouveau sport apparaît : le rugby sous-marin. Hambourg est présent dans cette compétition. Actuellement en 2ème position de la ligue Nord, le club a en vue de se qualifier pour la coupe d’Allemagne qui réunira en mai les meilleurs équipes des ligues Nord, Sud et Ouest. Ne cherchez pas la ligue Est : le seul club, Dresde, est rattaché à la ligue Nord.
Il n’y a pas de poteau ou bien de "ligne des 22 mètres" pour ce sport ; l’en-but est une corbeille posée à chaque extrémité de l’aire de jeux. Quant au ballon, il est rond et … lesté avec de l’eau saturée en sel pour mieux couler. Le règlement impose que le ballon mette moins de 5 secondes pour rejoindre le fond d’un bassin de 5 mètres.

Le jeu

L’équipe comporte douze joueurs : six sont actifs dans l’eau, six sont au repos sur le banc de touche. Durant les 15 minutes de jeu d’une mi-temps, les joueurs permutent en permanence tellement l’activité cardio-respiratoire est intense. Quant au principe du jeu, il est très simple : porter le ballon dans la corbeille adverse. Facile à dire, moins facile à réaliser quand la technique du "Deckel und Dackel" est maitrisée par les défenseurs en face de vous…
Le Deckel (couvercle en allemand) est un joueur qui vient poser son dos sur la corbeille, palmes dirigées vers la surface. Avec quelques lents battements de palmes, il se plaque littéralement sur la corbeille vous empêchant de glisser votre ballon dans celle-ci. Comme dans le vrai rugby, il faut saisir le moment durant lequel la ligne d’en-but n’est pas verrouillée. Le moment idéal ? Quand ce gardien de but a besoin de rependre sa respiration, la corbeille est libérée quelques instants. Mais attention, le Dackel (chien) veille : cet autre joueur balaie le carrelage de la piscine devant la corbeille et vous empêche d’approcher. En situation de défense, le système Deckel-Dackel mobilise quatre joueurs, car chaque position est doublée (un joueur respire en surface l’autre reste au fond jusqu’au relais). Les deux ailiers restants tentent de récupérer la balle pour lancer un contre. En phase d’attaque, tous les joueurs sauf le Deckel tentent de marquer.
"Pour les joueurs, le gros intérêt du rugby par rapport au hockey subaquatique est la troisième dimension donnée par la profondeur du bassin. Au hockey, le palet est collé au fond et le jeu se passe en 2D. Au rugby, les joueurs utilisent la hauteur d’eau pour passer soit au-dessus, soit au-dessous de l’adversaire avec le ballon bien protégé entre les bras", nous explique Guillaume Lemoine du club de Hambourg pour illustrer le caractère 3D du rugby sous-marin.

Règles et arbitrage
Si les bouteilles de plongée sont autorisées, c’est uniquement pour les arbitres. Ils sont deux en permanence au fond de la piscine pendant chacune des deux mi-temps. Un troisième arbitre est en surface pour assurer le lien entre "le fond" et les équipes (entraineurs et remplaçants) restées au sec. Inutile pour les arbitres d’apporter sous l’eau un sifflet : cela ne sera pas d’une grande aide. Pour communiquer, ils utilisent un système électrique et sonore : trois coups signalent un arrêt de jeu, un but est confirmé aux joueurs et aux spectateurs par deux coups longs.
Mais où se trouvent donc les spectateurs ? En surface, l’aire de jeu est réservée aux six joueurs actifs pour remonter en surface, prendre quelques inspirations et redescendre. D’un côté de l’aire de jeu, une bande d’eau est réservée au changement : un équivalent de la ligne de touche au football. A l’extérieur de cette zone de changement, les spectateurs peuvent suivre le match équipés de palmes, masque et tuba. Dans certaines compétitions, des caméras sous-marines diffusent sur des écrans en surface les images.

Histoire et championnat
Le jeu a été inventé en Allemagne, à Mülheim dans la Ruhr près de Düsseldorf, à la fin des années soixante. Il s’agissait pour les plongeurs d’avoir un sport actif en piscine durant l’hiver. Avec cet argument, le sport s’est logiquement développé dans les pays nordiques (Danemark, Norvège, Finlande) ; tout en restant confidentiel.
En Allemagne, les clubs se rencontrent au sein de trois ligues (Nord, Sud et Ouest). La ligue Nord accueille des villes très éloignées telles que Berlin, Dresde, Göttingen, Brême ou Hambourg. Les clubs de la ligue Ouest se concentrent dans la vallée de la Ruhr. En Bundesliga de football, une équipe reçoit une journée sur deux le club d’une autre ville. Assez difficile à mettre en place dans un sport non sponsorisé comme le rugby sous-marin. Toutes les équipes d’une ligue se retrouvent au cours de 5 à 6 journées réparties dans l’année dans un même centre nautique. Au cours de cette "journée de championnat", chaque équipe joue 2 à 4 matches. Convivialité assurée !
Les deux ou trois meilleurs clubs de chaque ligue se retrouvent au printemps durant un tournoi de 2 jours opposant les 8 meilleures équipes d’Allemagne. Berlin, leader de la ligue Nord, y participe chaque année. Mais, ce sont les équipes de la Ruhr qui remportent très régulièrement le championnat d’Allemagne.
En alternance, un championnat d’Europe et un championnat du Monde sont organisés. Il y a quelques équipes en Suisse, Espagne et Italie, en plus des pays nordiques. En France, quelques accros de sport sous-marin se regroupent pour constituer une équipe à l’occasion des championnats d’Europe.
Alors que le rugby sous-marin est un sport complètement inconnu en France, son cousin, le hockey sous-marin, fait lui partie des grands absents des sports d’eaux en Allemagne.

Poutine, coupable de la crise de la pomme

Les entrepôts sont pleins, mais les tiroir-caisses sont vides dans l’ Alten Land, cette région maraichère et fruitière au sud de l’Elbe. La saison s’étire en longueur, mais les débouchés vers la Russie sont bloqués du fait de l’embargo sur les produits alimentaires. Ce n’est pas un hasard si les pommes sont actuellement le produit d’appel préféré des discounters, Aldi et Penny en tête. Cinq euros pour 3 kilos d’Elstar ou 99 cents pour deux kilos de Jonagold. « Avec de tels prix, les producteurs ne gagnent rien », témoigne Stefan Moje de l’association locale. Normalement, les prix sont trois à quatre fois élevés. Outre l’embargo russe qui a diminué la demande, il faut dire que l’offre est en forte hausse avec une production de 350 000 tonnes (au lieu de 180 000 l’an dernier). Qui plus est les russes sont friands de grosses pommes, par exemple la variété Denise. Une variété qui n’a guère de débouché sur un marché allemand qui reçoit aussi les exportations que la Pologne fait habituellement vers la Russie. La situation est désespérante pour un certain nombre de producteurs qui doivent maintenant se tourner vers leurs banques pour obtenir de la trésorerie. Un comble quand on sait que l’année dernière avait été mauvaise du fait d’une mauvaise récolte. Le seul débouché de proximité revient à faire du cidre : un produit transformé qui se conserve plus longtemps que le fruit ou le jus nature. Autre espoir: depuis quelques jours, les prix bas attirent quelques acheteurs de Serbie, d’Afrique ou du Kazakhstan.

Illustration : La Denise est plébiscité par les Russes qui aiment les grosses pommes – Crédit photo: Florian Quandt

Günter Grass est mort

Günter Grass - morgenpost.de

Günter Grass – morgenpost.de

L’auteur allemand Günter Grass est décédé ce lundi 13 avril 2015 dans sa maison de Lübeck. Né en 1927, Prix Nobel de Littérature en 1999, il avait arrêté toute activité littéraire en 2014.

Retrouvez ici l’article rédigé par Virginie Tresemer à l’occasion des 85 ans de l’auteur.