A Martinstag, les enfants défilent avec leurs lanternes

Avec l’approche de Martinstag, le dimanche 11 novembre, les processions ou défilés avec « Laterne » à la main se sont multipliées. Le programmes de tous les défilés qui se dérouleront jusqu’au 26 novembre vient d’être publié.

Une tradition en hommage à St Martin
laternenumzug-panoSt Martin, évêque de Tours au IVème siècle, est connu pour avoir partagé sa cape avec un mendiant. La Saint-Martin, symbole de partage, est toujours célébrée par des retraites au flambeau, flambeau qui porte ici le nom de Laterne.

Aujourd’hui encore, dans beaucoup de régions d’Allemagne, d’Autriche, de Suisse ou encore dans une partie de la Pologne, des cortèges sont habituels le jour (ou la veille) de la Saint-Martin. Mais, mi novembre, il fait déjà froid: des cortèges ont donc lieu dès la fin du mois d’octobre. Le changement d’heure fait d’ailleurs tomber la nuit plus tôt!

Des retraites aux flambeaux publiques regroupent jusqu’à 5 000 participants comme par exemple à Worms-Hochheim (à côté de Francfort), Kempen (à proximité de Düsseldorf) ou Ocholt (80 km à l’ouest de Brême). Au-delà de ces regroupements aussi nombreux, c’est souvent dans le cadre d’une Kita (crèche), d’une école ou d’un quartier que parents et enfants défilent une fois la nuit tombée.

Fait maison, Kita gemacht ou bien Made in China ?

 Laterne : où et comment y participer ?
Le matériel clé pour participer à une retraite est bien entendu une Laterne. Entre la tradition, les habitudes familiales et les fabrications modernes, il y a une multitude de possibilités d’avoir sa Laterne ! Selon les cas, la Laternesera faite à la crèche, à la maison ou acheter en magasin. Deux sources lumineuses sont possibles: la bougie (pour les parents non-fumeurs, prévoir le briquet) ou bien l’ampoule électrique (type lampe de poche).

C’est en chanson que le cortège s’ébranle pour aller faire le tour d’un quartier de maison, d’un parc ou d’un jardin. Cela se termine par des boissons chaudes: Kinderpusch pour les plus jeunes (jus de fruits chaud) et les premiers Gluhwein (vin chaud) pour les plus âgés. Les enfants reçoivent un bonhomme en brioche parsemé de raisins secs :Martinmann ou Dambedei dans le Baden-Württemberg ou Stutenkerl en Westphalie. Dans d’autres régions, les enfants reçoivent unMartinsbrezel : une brioche parsemée de grains de sucre.

Quel que soit le nom du gâteau reçu à la fin du cortège, ne pas oublier la Laterne et …les vêtements de pluie! Comme l’on dit, à Hambourg, il ne fait jamais mauvais temps ; on est toujours mal habillé !

Ici les rendez-vous en 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *