Rentrée politique à Hambourg

Olaf Scholz (Bild: Florian Jaenicke, hamburg.de)

Olaf Scholz (Bild: Florian Jaenicke, hamburg.de)

Les vacances sont finies, à la fois pour les écoliers et pour les politiques. Le sprint final commence pour les élections à la mairie de Hambourg prévus en février 2015. Si, d’après le MOPO, presque personne ne doute qu’Olaf Scholz triomphe à nouveau, il n’en reste pas moins quelques sujets d’achoppement.

Le retour du bac à 19 ans

Jusqu’en 2008, l’Abitur se passait à 19 ans après 9 années d’études en Gymnasium. Depuis cette date, le bac allemand se passe à 18 ans à l’issue de la « zwölfte Klasse » après 8 ans en Gymnasium.  Une initiative citoyenne va être lancée le 18 septembre pour un retour à la « dreizehnte Klasse » et un date à 19 ans. 63 000 signatures sont nécessaires pour obtenir l’organisation d’un référendum. Si ces signatures sont obtenues, le référendum devrait avoir lieu en parallèle de l’élection de Février. Une défaite serait une petite catastrophe, et pas seulement pour le SPD.

L’approfondissement de l’Elbe (Elbvertiefung):

Tous les 10 à 20 ans, le chenal entre Hambourg et Cuxhaven est creusé pour s’adapter à la croissance régulière des porte-conteneurs.  Le tribunal administratif fédéral de Leipzig doit statuer le 2 octobre sur les plaintes en cours. Ce sera une décision existentielle pour le ministère de l’économie : un arrêt de ce projet éjecterait Hambourg de la liste des grands ports européens capables d’accueillir les cargos de demain. De leur côté, les organisations environnementales avertissent qu’un nouveau dragage endommagerait l’écosystème de la rivière (en plus d’augmenter l’amplitude des marées et des crues au niveau de Hambourg).

Jeux olympiques (Olympia): Aujourd’hui, le Sénat est préoccupé par préparer pour une éventuelle candidature olympique. Début décembre, la confédération allemande des sports olympiques (DOSB) décidera s’il présente la candidature de Hambourg ou Berlin dans la course pour les Jeux 2024. Le Sénat veut que les jeux – mais les hambourgeois les veulent aussi? A priori oui, voir cet article.

Le rachat de réseau de gaz :

C’est le résultat d’une initiative populaire, suivi d’un référendum : la ville doit racheter à E.On le réseau de gaz. Les dialogues avec E.On, l’actuel concessionnaire et exploitant, sont encore en cours. Si les deux parties ne s’accordent pas avant l’automne, la ville pourrait exercer sa clause de résiliation spéciale. Ce sujet est donc bien sur la table de rentrée.

Bientôt une vignette environnement comme à Berlin ou Munich ?

Le 5 novembre, la pureté et la pollution de l’air seront sur la table de la cour administrative. Celle-ci doit examiner une plainte déposée par le BUND (Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland , ligue de protection de la nature et de l’environnement). Si la cour donne raison aux requérants, alors la ville devra faire un effort dans la lutte contre la pollution de l’air par les oxydes d’azote, soit au travers d’une vignette environnement, soit au travers d’un péage urbain. Deux directions vers lesquelles le sénat actuel ne veut pas aller.

Du côté de l‘économie

En octobre, les résultats des tests de résistance (stress-test) de la banque HSH-Nordbank  seront publiés par les superviseurs bancaires européens. Cela déterminera le niveau auquel la banque est exposée à une éventuelle récession. Hambourg est actionnaire à double titre de cette banque : directement à hauteur de 10% du capital et indirectement via la joint-venture commune avec le Schleswig-Holstein (HSH Finanzfonds AöR) qui détient 60% du capital. Autre dossier économique : la fusion entre les armateurs allemand Hapag-Lloyd et chilien CSAV. Avec 173 M€ de pertes sur le premier semestre, Hapag-Lloyd est en crise et la ville, son principal actionnaire (37%) n’a pas l’intention de mettre la main au portefeuille.  En savoir plus sur cette fusion.

Rote Flora et Esso-Haüser: sujets clivants

La ville voudrait bien racheter cet ancien théâtre à l’investisseur immobilier Klausmartin Kretschmer. La seule option pour déminer ce sujet qui a donné lieu à des heurts avec les 2000 policiers mobilisées en décembre dernier. Une procédure d’insolvabilité est en cours pour forcer le propriétaire à la vente. La fin de cette histoire, hautement émotionnelle, n’est pas écrite. Autre sujet sensible : les 6000 m² de terrain laissé libre après la démolition des Esso-Häuser dans le quartier de St-Pauli. Un processus unique devrait permettre aux habitants du quartier de co-décider à quoi ressemblera le quartier plus tard. A partir de février, d’après le planning, une concertation devrait commencer pour que les travaux (prévus pour débuter en 2017) ne fassent pas perdre son identité et son âme au quartier. Encore un sujet chargé en émotion. Lire notre article ici ou bien écouter cette émission (Gentrification : la nouvelle bataille de Hambourg, radio France).

Vers une coopération décentralisée renforcée entre Danang (Vietnam) et Hambourg

Le président du Comité populaire de Danang Van Huu Chien a rencontré jeudi Dorothee Stapefelt, no 2 de la ville allemande de Hambourg. M. Chien l’a informée du développement de sa ville, de ses potentiels touristique, industriel et tertiaire, tout en souhaitant que … Lire la suite sur vovworld.vn

Inspection (ou action ?) antinucléaire dans le port de Hambourg

sheksna56Vendredi 15 aout a eu lieu une action de désobéissance civile contre le trafic de matières nucléaires via le terminal sud ouest C. Steinweg dans le port de Hambourg. Le blocage de train d’uranium à destination de la France de lundi 17 aout a fait suite a cette action. J’ai traduit le communiqué de l’action du 15 aout, une action de „Go in“ lors de laquelle des militantEs ont envahi les lieux pour inspecter les containers de „yellow cake“, la firme C. Steinweg refusant de … Lire la suite sur le blog blog.eichhoernchen.fr/

Devenus payants, les P+R sont moins fréquentés

0Depuis cet été, certains parkings relais P+R sont payants. Conséquence directe: le nombre d’utilisateurs a baissé de manière significative et, selon la presse, il y a désormais plus de stationnement dans les rues avoisinantes. Depuis le 1er Août, les « navetteurs » des dix P+R parkings (Bergedorf Harburg, Meiendorfer façon Nettelnburg, Neugraben, Neuwiedenthal, Rahlstedt, Steinfurther Avenue, Veddel, village folklorique) doivent payer deux euro par jour ou bien un billet mensuel de 20 euros.
D’après Heino Vahldieck, le directeur général de la société d’exploitation, cité par le Hamburger Abendblatt, « les installations concernées sont devenues sensiblement vide immédiatement après l’introduction des nouvelles règles ». Selon Frank Horch, sénateur de la ville en charge des transports, il y a deux raisons principales pour rendre payant ces parkings. D’une part, il s’agit de réduite le nombre de Fremdparker, autrement dit les automobilistes qui s’y garent sans pour autant utiliser le réseau de transport en commun en suivant. D’autre part, il faut inciter les navetteurs de banlieue à se garer en dehors de la ville hanséatique.
Au cours des trois prochaines années, tous les sites P + R de la ville hanséatique seront concernés, au fur et à mesure de leur rénovation (éclairage, vidéo surveillance, …)

Le port de Hambourg en passe de battre son record absolu de

 

Le trafic conteneurisé intra-baltique compte pour un quart de l’activité du port de Hambourg © HHM M. Lindner

Le trafic conteneurisé intra-baltique compte pour un quart de l’activité du port de Hambourg © HHM M. Lindner

Le port de Hambourg a établi un nouveau record de trafic au cours du premier semestre 2014. Ses quais ont vu passer 72,6 millions de tonnes de marchandises entre janvier et juin, soit une hausse de 6,6 %. Il est en passe de battre son record absolu de 2008. La croissance est à deux chiffres vers la Chine et la Pologne. L’embargo vers la Russie … Lire la suite www.lantenne.com

JO 2024 : Berlin ou Hambourg ? Résumé des forces en présence

L’Allemagne n’a plus accueilli les Jeux Olympiques depuis l’Olympiade de Munich 1972 et ce, malgré plusieurs tentatives pour les JO d’été ou d’hiver. Ambitieuse, la ville de Munich souhaitait dernièrement devenir la première Ville Olympique à organiser les Jeux d’été (1972) et d’hiver (2018 / 2022). Néanmoins, après avoir été écartée de la course par PyeongChang, hôte de l’édition 2018, la cité bavaroise a dû se résoudre à abandonner son rêve olympique à la suite d’un référendum défavorable.

Depuis, le Comité Olympique Allemand (DOSB) a décidé de se tourner à nouveau vers les Jeux d’été en misant sur 2024 ou 2028. Deux villes sont aujourd’hui en lice pour décrocher l’investiture allemande : Berlin ou Hambourg. Les deux villes présentent des atouts intéressants mais disposent aussi de faiblesses non-négligeables. Le tableau ci-dessous résume ainsi les principales caractéristiques de Berlin et Hambourg … Voir le tableau et la suite de l’article sur http://sportetsociete.org/

Du saut à l’élastique depuis la tour de la télévision

A l'angle de Planten und Blumen

A l’angle de Planten und Blumen

La tour de la télévision n’est plus accessible au public…. Certains y font néanmoins du saut à l’élastique.

L’accès à la vidéo complète sur le site de framepool.com est payant, mais en laissant le curseur passer sur les « i » de chaque image il est possible de visualiser des extraits.

La Schultüte, indispensable rituel

Vous n’avez jamais entendu parler de ce cône rempli de sucreries et d’affaires scolaires? Prenez garde si vous êtes jeunes parents vivant en Allemagne !

Un cône marqueur d’identité : le passage chez les « Grands »
schultuteCe cône, fabriqué en famille, est offert le premier jour de la « Erste Klasse » pour marquer l’entrée dans l’équivalent de la classe du C.P. Recevoir sa Schultüte est une grande joie pour les enfants, puisqu’elle signifie grandir, mais aussi et surtout recevoir une multitude de cadeaux ! Désormais, la Schultüte se remplit de fournitures scolaires (stylo-plume, règle…) aux côtés de la garniture traditionnelle synonyme de bonbons et petits gâteaux. Le rituel est d’importance… Attention donc aux Français qui arrivent tout juste en Allemagne. Guillaume, un français de Hambourg témoigne : « L’année dernière, nous avions pensé au dernier moment à ce rituel, juste à temps avant la rentrée pour notre fille ici. C’était impressionnant de voir tous les enfants avec leurs cônes dans la cour! Seuls trois ou quatre enfants n’en avaient pas; ils étaient tous d’origine étrangère ». On imagine alors leur frustration.

Une tradition du 19ème siècle; et aujourd’hui ?
C’est une vieille tradition qui nous vient de l’est de l’Allemagne. Les parents racontaient alors à leurs enfants qu’il fallait être sage et attendre que l’arbre à Schultüte ait atteint une bonne taille pour pouvoir aller à l’école. C’était une manière d’aborder la Erste Klasse avec humour et dé-dramatisation.
Aujourd’hui, la tradition s’est propagée partout en Allemagne, et à l’approche de la rentrée, on voit des Schultüte un peu partout dans les magasins. On peut évidemment acheter un cône surprise et le garnir, mais aussi le fabriquer en famille facilement avec du carton et de la colle… A vos ciseaux !

Vattenfall Cyclassics – Victoire du Norvégien Alexander Kristoff

53fa091035708a6d4d5148b5

 

Le Norvégien Alexander Kristoff (Katusha) a remporté au sprint la 19e édition de la Vattenfall Cyclassics à Hambourg, Allemagne, dimanche disputée sur 247km.Kristoff remporte son premier succès dans la classique allemande du WorldTour devant l’Italien Giacomo Nizzolo (Trek) et l’Australien Simon Gerrans (Orica-GreenEdge) au terme d’un sprint massif. Le lauréat de Milan-San Remo succède au palmarès à l’Allemand John Degenkolb, parti cette année sur la Vuelta. Le Britannique Mark Cavendish termine à la … Lire la suite sur le site de la source dhnet.be